Une très longue journée!

Bon, d’accord, une de plus, mais même si effectivement ce n’est pas la première « grosse journée » et j’espère pas la dernière, celle-là était bien remplie. Et ce matin (dimanche)… je ne suis pas allé courir!!!
Hier (samedi), pour commencer, nous avions rendez-vous à 9h00 au pied du clocher de la Basilique de Cléry. Nous, c’est-à-dire, quelques grimpeurs du club, pour mettre en place l’animation pour le Téléthon. Comme tous les ans depuis 2009, nous proposons au public de descendre en rappel le long du clocher (23m de haut) moyennant un don au Téléthon.
Et après avoir installé les cordes de rappel, les assurages, la sécurité pour monter dans le clocher… nous avons accueilli le public et assuré sa sécurité. Une journée passée dans le froid et les courants d’air; bon j’avais prévu de nombreuses épaisseurs, mais au bout de quelques heures à piétiner… Un certain nombre de montées et de descentes, car il faut parfois accompagner les plus jeunes ou ceux qui appréhendent le plus.
Le matin, peu de monde, mais à partir du début d’après-midi, il y avait la foule. Nous avons eu du mal à fermer à 17h et nous avons fait les dernières descentes sous les projecteurs de l’éclairage de la Basilique. Il fallait ensuite ranger et … foncer à la maison pour me changer.
Et, 2ème partie de la journée: la tenue de coureur pour « La Sarabande », une course de 5,2kms (4 boucles de 1,2kms) dans les rues du vieux Beaugency.
J’ai juste le temps de m’inscrire et de faire un petit tour de chauffe et c’est le départ!!! Super rapide, comme dab. Peut être encore plus que dab, car devant, il y a du « beau monde », et pas seulement 2 ou 3 candidats au podium, mais une bonne dizaine! Je ne suis pas venu pour un podium, j’en suis loin, mais je voudrais bien me classer honorablement, et surtout faire un bon temps, même si le début de la journée ne préparait pas vraiment pour ça.
Je pars donc à bloc (comme dab) et je soigne tous les détails: le souffle d’abord, mais surtout les trajectoires, les zones de relance, mes descentes (mon point fort) et surtout ne pas se relâcher sur les montées!!! J’ai bien vu que je suis loin dans le classement, mais je ne me sens pas trop mal, même si la gorge et les poumons me brulent (ventilation au maxi et air très froid).
Beaucoup de monde et de très nombreux encouragements!!! Et là je tiens à remercier ceux qui vont lire cet article et qui étaient sur le bord du circuit: MERCI!!! Entendre des cris d’encouragement, même si ça ne remplace pas des jambes neuves, c’est super motivant. Je ne vois pas toujours qui m’encourage, mais ce dont je suis sûr, c’est que je n’ai pas le droit de décevoir tous ces « fans ». Et malgré la fatigue et les jambes lourdes, je garde le pied sur l’accélérateur.
Je ne regarde pas le chrono, pour ne pas perdre la concentration sur le parcours, mais je suis quasiment sûr que je n’ai pas ralenti sur le 2eme et 3ème tour comme cela m’arrive parfois. Et sur le dernier je relance encore plus la partie descente, je m’accroche pour ne pas exploser sur la montée et je parviens à accélérer sur la dernière ligne droite!!!
Je m’écroule un peu derrière la ligne, plus de souffle, toute la poitrine me fait mal, mais je suis heureux, car je sais que j’ai fait une belle course.
Bilan: 30ème sur 240 à l’arrivée; en 20’33 » et 1er V2 sur 28; c’est un de mes meilleurs temps!
Mais la journée n’est pas finie… un petit passage au ravitaillement de fin de course et je fonce à la maison pour une bonne douche et un nouveau changement de tenue… Cette fois, je passe dans le costume de « fête » pour le diner dansant du « Noël » du personnel de la Ville…
Bon, là il n’est plus question de performance, ni de sécurité du public et donc je peux me relâcher et profiter de la soirée, mais à chaque danse, les cuisses me rappellent que la journée est commencée depuis longtemps!!! Et comme j’ai une femme qui aime bien la danse, nous faisons « la fermeture » et donc le rangement de la salle. De toute façon, si on profite d’une soirée, c’est normal de donner un coup de main. Et donc… retour à la maison très tard!!! Ou tôt ce matin!
Je ne vais donc pas retrouver les copains du dimanche… j’ai suffisamment sollicité la machine ce samedi, donc repos (relatif) ce dimanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.